Pour ou contre la dératisation?

dératisation

Nous vivons dans une société dans laquelle de plus en plus d’individus sont sensibilisés à la question de l’environnement. On constate depuis 5 ans que le nombre de personnes végétariennes et vegans augmente très sensiblement. Le respect de la nature et le respect des animaux et de tous les écosystèmes préoccupent beaucoup de monde. Alors quand il est question d’éliminer un nuisible certains d’entre nous se révoltent.

D’autres, plus modérés, pensent que les nuisibles tels que les rats n’ont pas à infester leurs habitations. Nous allons point par point observer les arguments des uns et des autres.

Contre la dératisation

Le principal argument des personnes qui sont contre la dératisation réside dans le fait que chaque animal a sa place dans la chaîne alimentaire et que cette à l’homme de s’adapter à la présence l’animal. Plutôt que de tuer les nuisibles il faut veiller à les repousser sans les faire souffrir. Pour certaines personnes les animaux n’ont pas moins de légitimité à vivre sur terre que leurs semblables.

Pour l’élimination du rat

D’autres personnes constatent que les rats et les rongeurs en général ont la désagréable propension à se reproduire exagérément dans certains lieux. Leur présence vient alors déséquilibrer la chaîne alimentaire.

Par ailleurs, comme certains rongeurs sont porteurs de maladies et de virus parfois transmissibles à l’homme, le risque sanitaire justifie toutes les interventions de dératisation. Enfin, certains rongeurs peuvent causer de grands dommages dans des habitations, dans des zones de stockage, dans des lieux publics…

Si on décide de ne pas agir alors une perte substantielle d’argent est possible.

Plus d’informations sur les produits pour éliminer les rats ici.

Adopter une attitude responsable

Finalement à l’issue de notre enquête nous nous sommes accordés à dire que les deux positions face à ce problème de rats se valaient et se complétaient intimement. En effet, en toute première intention le plus raisonnable consiste à tenter d’éloigner l’animal sans le tuer, sans le blesser. On peut aussi essayer de vivre avec. En seconde intention on essaiera les méthodes de pièges plus radicales mais qui ne viennent pas tuer le rat.

Enfin, si rien ne fonctionne, on peut mettre en place des stratégies beaucoup plus agressives afin d’éliminer le nuisible. Cette dernière technique sera d’autant plus importante à adopter que la colonie est importante et que les dégâts sont nombreux. La question ne se posera pas quand les rats auront investi des lieux tels que des écoles ou encore des parcs où jouent de nombreux enfants.

Articlе Spоnsоrisé